Garantir le partage, la diffusion, la création des idées...

6.décembre.2010 Richard Stallman Albert Jacquard biens communs

Photo : Libre Accès - Licence Art-Libre

Une guerre conceptuelle, sémantique a commencé visant à privatiser peu à peu ce qui pourrait être de l’ordre du monde des idées et peut être si nous n’y prenons pas garde du phénomène de la pensée. Pour se faire un nouveau vocabulaire est en train d’émerger, tel l’expression sémantique mensongère "propriété intellectuelle", visant à faire admettre l’inadmissible, c’est à dire qu’un seul homme peut se prévaloir être le propriétaire d’une idée.

Libre Accès soutenue par plusieurs chercheurs et artistes commence un travail ayant pour objet d’ éradiquer ces expressions sémantiques mensongères. Il est vital que les citoyens et à plus forte leurs représentants n’emploient le vocabulaire crée par les lobby des grandes multinationales, visant à faire admettre leur point de vu par l’utilisation de concepts erronés, tout le monde sait qu’une fois admis un mauvais raisonnement, il est difficile de retrouver le chemin de la vérité.

C’est autour de l’intervention de Richard Stallman (fondateur du mouvement du logiciel libre) dénonçant l’expression "propriété intellectuelle" lors de la rencontre "Garantir les libertés publiques pour préserver les biens communs", qu’il nous a semblé utile de faire réagir ceux participant à la préservation des "biens communs" de l’humanité, tel le généticien Albert Jacquard.

Dans cet extrait, nous assistons à l’intervention de Richard Stallman dénonçant le danger d’utiliser l’expression "propriété intellectuelle", et à un extrait de l’interview d’Albert Jacquard, réagissant au propos de Richard Stallman que nous lui avons fait écouter peu de temps auparavant.

- Téléchargement au format OGG : http://hugoroy.eu/video/albert-jacquard—arc-en-ciel.ogv

- Écouter la conférence complète : La guerre des biens communs a commencé.